devine qui vient diner ce soir ?!!!!???……bon aller,j’te l’dis : le sous-préfet

Aujourd’hui 3 juillet 2013, nous avons eu le plaisir de la visite, aussi inopinée qu’impromptue d’une délégation (apparemment pas officielle, vu qu’on n’a vu ni écharpe ni papier officiel) de l’appareil étatique de France, en les personnes de Monsieur le Maire de Rennes-les-Bains, Madame la première adjointe et de Monsieur le sous-préfet de l’Aude
Nous en sommes ravis!!!
Aller hop, pour une fois des détails, (c’est pas tous les jours qu’on a une telle reconnaissance tout de même!!!…)
Nos délégués sont arrivés au travers d’un champ ,clôturé et propriété privée, adjacent à la parcelle communale que nous occupons.
Voyant 3 humains s’approcher, un indigène du camp alla à leur rencontre pour faire connaissance et leur demander s’ils étaient les détenteurs du titre de propriété de la Terre sur laquelle ils se trouvaient (histoire de faire connaissance avec nos voisins!)… Ce à quoi ils répondirent en substance “non mais nous sommes propriétaire du terrain que vous occupez”…
A ce moment je vous propose une pause…
1. Il s’agit d’un coup des brigades d’action discrète?une émission de télé-réalité? un repérage pour le défilé du 14 juillet?
2. On remarque que les représentants du pouvoir avouent être sur un terrain privé qui n’est pas le leur…
Fin de la pause…
Après avoir avoué être sur un terrain privé , les autorités ont émis une idée: celle d’acheter la terre avec de l’argent (ils ont ajoutés que la terre ici ne vaut rien. Drôle d’idée…la terre produit toutes les ressources et les richesses de ce monde alors que l’argent ne se mange pas et peut disparaître ou être sans valeur, demain  , suite à un “crack boursier”,une “crise”..) Malgré que l’on doute pouvoir acheter une terre qui appartient à tous et à tout et que même si c’était possible nous nous y refuserions au nom du bien commun, l’indigène propose un café, un thé, une boisson (pas d’alcool sur le camp) les autorités ont répondu que ce n’était pas possible qu’on était des squatteurs (ça on le sait!!!) ce à quoi l’indigène répondit en substance que “c’est possible puisqu’on le fait depuis des mois!!!”
2éme pause:
-les autorités reconnaissent que nous sommes occupants du site (comme le fait ,pour l’un d’entre nous ,une délibération du conseil municipal du 29 mai dernier).
-Les autorités ne semblent pas opposées à ce qu’on occupe les terres, (ou en tout cas ils ne nous l’ont pas exprimée).
-Les autorités coûtent pas cher en boissons (pourtant les budgets réceptions sont costauds chez eux….ça doit être les petits fours sûrement???)
-un mail pour les contacts:zadaude@riseup.net
fin de la pause

A l’invitation d’un autre indigène à visiter le jardin, les autorités sont ressorties du camp par la propriété privée sans dire au revoir ni s’ils reviendraient ni s’ils étaient contents que l’on s’occupe de cette terre délaissée.Sans doute une urgence étatique,mais nous aurions aimés faire plus ample connaissance et partager nos cultures.Peut-être réfléchir conjointement à ce qu’est la propriété privative de la terre dans un monde fini où les ressources et les espèces naturelles disparaissent aussi vite que le climat se dégrade (on vient de passer le seuil des 400 ppm de co2!!!!)et la pollution (chimique,nucléaire,OGM) se répand ??

C’est pourquoi nous sommes super à donf’ et contents d’inviter officiellement tout le monde sur le campement de la ZAD de Blanchefort pour un goùter-chantier-discussion-bisous le dimanche 14 juillet vers 16h sur le camp (sur la colline à droite des HLM de Rennes-les-Bains). Auberge espagnole (chacun ramène pour partager sauf alcool qui reste indésirable sur la zad )
On a plein d’idées de chantiers et autres réjouissances…venez les découvrir et nous faire partager les vôtre . Ensemble tout est possible!!

http://www.zadaude.wordpress.com

Advertisements

3 thoughts on “devine qui vient diner ce soir ?!!!!???……bon aller,j’te l’dis : le sous-préfet

  1. Chapeau bas et plus que bas à la plume de ce texte hautement journalistique !… Quoique totalement subjectif il n’en est pas moins vrai. Les autorités sont venues voir le campement de la ZAD (cela veut dire zone à défendre, mais on se demande bien ce qu’il y a à défendre…?) Et elles ont demandé comme il se doit l’autorisation au propriétaire… Mais évidemment dans le monde des rebelles anarchistes nul besoin de demander l’autoristation de quoi que ce soit, n’est ce pas ? Donc toute une bande de rebelles anarchistes se revendiquant d’une soi-disante légitimité ( de quoi on se demande ?) occupent de façon totalement illégale une propriété privée appartenant à la commune. Les autorités sont passées pour venir voir les dégâts occasionnés sur un site magnifique. Elles n’ont pas été décues… Campement sale où le risque d’incendie et le manque d’hygiène laissent présager une catastrophe imminente… Qu’il soit bien clair que ce campement totalement illégal n’est pas le bienvenu et que les habitants du village n’en veulent pas. Et c’est justement pour cela que les autorités se sont déplacées…

  2. “où le risque d’incendie et le manque d’hygiène laissent présager une catastrophe imminente”…!!!! pour qui connait le contexte ,cela parait comme des menaces réitérées d incendie volontaire,non????

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s