ALERTE EXPULSION du 13 / 12 / 2013

Jeudi 13 Décembre 2013,

Matthieu Girard, adjoint au Maire de Rennes-Les-Bains, suivi de la DDE (Division Départementale de l’Equipement) et accompagnés d’un huissier de Justice sont arrivés sur le camp WELCOME aux environs de 09h00.

Agissants tel un caïd ordonnant à sa milice, ils allumèrent un feu et commencèrent à y jeter les matériaux de construction prévus pour le sleeping collectif.
Avec fracas et sans prendre le temps de lancer une quelconque procédure ou sommation, c’est par le crépitement des flammes et les cris bestiaux que les acharnés réveillèrent les occupants finissants leur nuit.

Certains témoignent :
_”Réveillé en sursaut, j’entends qu’on menace de brûler le Tee-Pee dans lequel je dormais, et moi avec si je n’en sortais pas très vite !”
_”Je devais leur arracher outils, couvertures, meubles et même les matelas des mains pour pas qu’ils ne les jettent dans le feu, et l’Adjoint au Maire était le plus enragé de tous !! l’huissier quand à lui ne faisait rien d’autre que constater le brasier et son alimentation disant “exercer son métier” !”

Une demie heure plus tard, soit aux environs de 09h30, les gendarmes sont arrivés pour constater ce qu’il se passait dans les hauteurs de Rennes-les-Bains, voulant assurer qu’il n’y ait pas de débordement.

En l’espace d’une dizaine de minute, deux Tee-Pees furent démontés, mis en sûreté et une barricade dressée autour du sleeping collectif, non concerné par la procédure ne visant que les structures légères et mobiles. Ceci mit fin à l’agression matinale dont furent victime les ZADistes.

Aux alentours de 16h00, calmes mais déterminés à rester, sortant des fourneaux et équipés de gamelles, couverts et instruments de musique (pour la digestion !)
Ils descendent sur la place du village et y montent un Tee-Pee.
Dans la joie et la bonne humeur, ils partagent leur repas avec qui le veut, passants affamés, renforts fraîchement arrivés,…
Il y a du goût, et des senteurs, et des sons, et des couleurs, des clowns et des chanteurs, des danseurs et des conteurs, des chiens, des chats, même une poule ! et on en oublie presque les tracas matinaux !
Au coucher du soleil, humains, animaux et structures remontèrent au camp , laissant au vent et aux vieilles pierres de la place des 2 Rennes un parfum amer… une fragrance sucrée…
…de RESISTANCE !

___________________________________________________________________________

Avec l’accélération des procédures contre la ZAD de l’Aude,
NOUS APPELONS A MOBILISATION SUR PLACE

Les habitants de la ZAD ont des projets en cours sur le camp:

– Le sleeping collectif n’est pas terminé, (charpente, mezzanine et isolation)
Voir article liste des besoins en materiaux.

– projet d’autonomie énergetique, ( Besoins de bidons et cuves de récupération d’eaux de pluie, un projet de retenue colinéaire avec phytoépuration et système de canaux est en discussion, grave manque de materiel après le feu !! et de bras. Nous vivons au feu de bois et l’eau c’est mission. Bidons bienvenus.

– élaboration et mise en place d’autres structures pour la sérénité du lieu.

– Outils et semences pour le jardin sont les bienvenus, on s’y remet dans quelques semaines pour tout plein de buttes, de fruits et de légumes.

___________________________________________________________________________

NOUS NE PROPOSONS PAS LA SOLUTION … … ON POSE JUSTE LE PROBLEME

Alors ici,
On Occupe, on résiste, on cultive
* Pour Continuer la Lutte Contre la privatisation d’un bien commun : L’EAU
* Pour une ré-cabanisation dans la Haute-Vallée comme PARTOUT !
* Pour que cesse cette immémoriale chasse aux “sorcières”
* Pour une ré-autonomisation et LE DROIT DE VIVRE LIBRE AUTREMENT !

_________________________ALORS ZADISTEZ VOUS_______________________

Ceci est un appel à soutien, en temps dur
Nous espérons l’écho entendu
Sachez que ne sont attendus
QUE DES AUTONOMES, ENTENDS-TU?
La capacité d’accueil logement est tendue !!

___________________________________________________________________________

ZAD PARTOUT ! Continue reading

Advertisements

Stop à la privatisation du bien commun

Image

Depuis quelques années déjà, les bienfaits des bains forts de Rennes les Bains sont à nouveau accessible à tous et toutes. Fermé arbitrairement il y-a cinq ans, ces sources font parties du patrimoine commun depuis des centaines d’années et nombreux sont ceux qui font l’éloge de ses vertus. Madame Saleté des Baigneurs faisant soudainement son apparition, cela fait le jeu du grand dieu « Capitale ». Provoquant par la même le bétonnage des bains.

C’est la force et la détermination de tous : Enfants, adultes, seniors, du village ou de passage, qui ont pu permettre sa réouverture

C’est cette même force qui empêchera le retour du béton dans la vallée et stoppera la campagne de décabanisation intensive que subit actuellement ses habitants.

Ici comme ailleurs, ne nous laissons pas faire, levons nous réagissons !
Nous appelons à la résistance, à diffuser ce message le plus largement.

Créons-en, mangeons-en tous les jours, faisons des Zone A Défendre partout !!

Edit du 1er Octobre 2013, article de l’Indépendant :

http://www.lindependant.fr/2013/10/01/ils-s-accusent-d-avoir-libere-une-source,1795044.php

les grands projets inutiles :

Carte-des-grands-projets-inutiles

du nord au sud une liste (à compléter?) des grands-projets-inutiles de france:

Lille-Arras : Projet de ligne THT / high voltage line project
Distance totale : 27.59 km
Penly : Projet d’EPR / new generation nuclear plant
Flamanville : chantier de l’EPR / EPR project
Réacteur à eau pressurisée (120 ha) actuellement en construction.
http://www.sortirdunucleaire.org/index.php?menu=agir&sousmenu=campagnes&soussousmenu=2004&page=index
Baie de Saint-Brieuc : Parc éolien offshore
Une centaine d’éoliennes sur 80 km2 pour 500 MW maximum. Sondages en mer en cours et débat public en 2013.
Landivisiau : Projet de centrale à cycle combiné gaz naturel / combined cycle power plant project
Centrale de 450 MW (11,5 ha) et gazoduc de 100 km.
site officiel du projet :
http://www.landivisiau-lacentrale.com/
site des opposants :
http://www.nonalacentrale-landivisiau.fr
paris et RP
Val-d’Oise Gonesse : Europa city
Début 2010, parmi les projets du Grand Paris, celui d’Europa City était annoncé en « avant-première » par Nicolas Sarkozy. Le président de la République n’avait pas ménagé son soutien au groupe Auchan, initiateur d’Europa City, « très grand complexe commercial, culturel, sportif et récréatif ».

Carrières-sous-Poissy – Projets sur la plaine
Dernière mise à jour le juin 26 par Nicolas
http://www.collectifzacbds.fr/
L’Association ” Collectif ZAC des Bords de Seine ” a pour objet de faire valoir les intérêts collectifs des résidents (copropriétaires résidents, bailleurs, locataires, maisons individuelles) de la ZAC des Bords de Seine situé à Carrières-sous-Poissy dans leur quotidien auprès de l’instance publique (locale, départementale, régionale voire nationale) ainsi que des constructeurs et promoteurs des copropriétés concernées sur son périmètre.
Elle se donne ainsi pour but de favoriser, préserver, défendre et protéger l’espace urbain et humain au sein de la ZAC des Bords de Seine au travers des règles de l’urbanisme, de l’aménagement, de l’immobilier, de la protection du cadre de vie et de l’environnement.
L’association peut également être force de propositions dans l’amélioration de la ZAC des Bords de Seine et son périmètre immédiat dans le cadre du projet de Centralité de la Ville de Carrières-sous-Poissy actuellement en cours de déploiement.
Poissy – Projet de centre d’entrainement du PSG / soccer training facilities
Montesson : Grignottage des terres agricoles de la plaine

Collectif d’Associations de Défense de l’Environnement de la Boucle de Montesson

http://www.cadeb.org/

En lire davantage sur les projets inutiles et imposés de la boucle de Seine et principalement sur la plaine de Montesson directement sur le site du CADEB.

Nanterre – Bureaux et logements à l’ouest de La Défense
Division sur les aménagements prévus par l’EPADSA. Projet de 600 000 m2 de bureaux, des logements pour 30 000 habitants.

http://www.liberation.fr/metro/0101181060-l-arriere-cour-de-la-defense-une-friche-disputeel-etat-et-les-elus-de-nanterre-restent-divises-sur-l-amenagement-de-l-axe-historique

La Défense : projets de gratte-ciels / new skyscrapers
Gratte-ciels de 297m et 320 m. Destruction de logements (250 familles) énergie grise considérable, infrastructures inadaptées, vulnérabilité… vivrealadefense2.wordpress.com http://www.bastamag.net/article2455.html
Paris Auteuil : Extension du stade de tennis Roland Garros / extension of Roland Garros tennis facilities
5 ha sur l’emplacement des serres classées du jardin d’Auteuil, un lieu déjà amputé pour la construction du périphérique.
http://www.reporterre.net/spip.php?article1642
Paris-Sarclay – “Cluster” universitaire et scientifique
“Cluster” universitaire et scientifique, avec logements et transports (dans le cadre du Grand Paris)

plateau de saclay
dans le cadre du grand paris :

 
Nozay : Site enfouissement déchets ultimes
Enfouissement de déchets ultimes en carrière de kaolin. 143 ha, prés et carrière, proche du bourg. Production de biogaz pour transformer le kaolin.

 association.niet.org
Bure – Centre d’enfouissement de déchets nucléaires de bure / nuclear waste storage project
Enfouissement de déchets nucléaires. 17 ha déjà occupés, 100 ha recherchés. http://burestop.free.fr/spip/
Strasbourg – Grand contournement ouest
300 ha de très bonnes terres. Abandon inscrit dans l’accord EELV-PS, mais de nouvelles études ont été lancées par le ministère des transports. http://www.rue89strasbourg.com/index.php/2013/06/25/breve/gco-la-non-reponse-de-batho-a-alsace-nature/
Robécourt – Centre de stockage de déchets ultimes (CSDU)
140 ha de forêt et d’élevage bio. Zone Natura 2000.
Fessenheim – Centrale nucléaire
Renforcement des radiers. La fermeture de la centrale a été annoncée pour cet automne http://www.bfmtv.com/economie/ayrault-loi-fermeture-centrale-fessenheim-presentee-cet-automne-526568.html.
Notre-dame-des-landes : Projet d’Aéroport / airport project
Nouvel aéroport de 2000 ha sur un bocage préservé.

 

 

http://zad.nadir.org/

 
sur twitter : @ACIPA_NDL
Sardy-lès-Épiry : “Pôle bois”
Scierie géante, centrale de cogénération et industries du bois. 86 ha, ZAD en cours dans le bois du Tronçay, destruction d’espèces protégées déjà autorisée.

 zad-boisdutroncay.org
Saint-Beauzire : Centre multitraitement des déchets
Actuellement : 140 ha, 21 ha utilisés. Terres agricoles.

 aseb.blog.free.fr
Décines : Stade des Lumières – OL Land
Stade de foot et événementiel / Soccer and others events arena.
50 ha sur des terres agricoles.
http://www.carton-rouge-decines.fr/
http://www.bastamag.net/article2430.html
Lyon – St-Etienne : Projet d’autoroute A45 / highway project
Projet d’autoroute entre Lyon et Saint-Étienne / highway project between Lyon and Saint-Étienne.
400 ha au moins sur des zones maraîchères, fruitières, en vigne ou naturelles protégées.site du collectif de lutte contre le projeat / oponent’s site :
http://www.non-a45.org/
site officiel du projet / official website of the project : http://www.a45.fr/spip.php?rubrique5

Roybon : Projet de parc de loisir – center park / amusement park project
203 ha sur une forêt jusque-là préservée. Consommation d’eau prévue : 1 200 m3 dans une zone aux étés secs.
http://www.pcscp.org
http://www.bienvenue-au-center-parcs-des-chambarans.org
http://chambarans.unblog.fr
Grenoble : Stade des alpes
Projet réalisé / completed project of a new sport arena.
Valence : Projet d’implantation d’un décathlon-oxylane / mall and sport arena
Vaste entrepôt de 45 ha sur des terres cultivées de la ceinture verte de Valence. Projet retoqué grâce aux luttes, terres désormais inscrites comme agricoles, mais Decathlon cherche ailleurs.
http://www.frapna-drome.org/dossier-projet-decathlon/oxylane-valence.html
http://www.drome-hebdo.fr/blog/2012/06/14/le-projet-oxylane-ne-doit-pas-voir-le-jour/
Sisteron-Grenoble : Projet de tronçon d’autoroute A51 / highway project
Tracé approximatif ouest – un tracé plus à l’est est également à l’étude.
Il s’agit de terminer la jonction entre Sisteron et Grenoble.
L’environnement préservé du Trièves menacé.
Relance évoquée par Hollande en 2012, pourtant refus de la région et du président de la Communauté de commune du Trièves.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Autoroute_A51_%28France%29
http://www.ades-grenoble.org/wordpress/?s=A51
liaison ferroviaire lyon-turin / lyon-torino Lyon – Turin : Projet de LGV
1500 ha menacées sur des élevages et zones Natura 2000. Nombreux tunnels sous les Alpes en projet, l’un de 57 km. Beaucoup de roches à évacuer, avis défavorable de l’Autorité environnementale. Tentatives de travaux empêchés par les opposants, plus malversations mafieuses…
http://www.rue89lyon.fr/2012/10/02/no-tav-francais-veulent-faire-entendre/
http://www.notav.info/
http://www.notav.eu/
Allan : Projet de gare TGV / high speed train station
“Portes de Provence”. 70 ha sur des terres agricoles. A 8 km de Montélimar où il y a déjà une gare centrale.

Le Barp : laser Mégajoule et activités associées
40 ha. Déjà un site du CEA. Parc naturel régional des Landes. Laser pour “mini-essais” nucléaires.

 www.dissident-media.org
Nîmes : Projet de “Las Vegas européen” / european las vegas project
Projet de “Las Vegas européen” : casinos, hôtels, infrastructures touristiques.
http://www.midilibre.fr/2012/10/31/tourisme-hotels-casinos-un-veritable-las-vegas-dans-le-gard-a-l-etude,586951.php
Cadarache : Projet ITER / ITER project
Projet de centrale nucléaire à fission sur 1 625 ha. Déjà un site nucléaire mais risque sismique.
http://www.sortirdunucleaire.org/index.php?menu=sinformer&sousmenu=themas&soussousmenu=plus&page=iter
Biarritz : Projet de parking
Parking souterrain de la Côte des Basques. Falaise classée Natura 2000 qui serait artificialisée.

Grand projet ferroviaire du Sud-Ouest (GPSO)
LGV Bordeaux-Toulouse / High speed train
Distance totale : 177.74 km
Poussan : Projet d’Hinterland
Le Conseil Régional, avec l’ aval des élus locaux, a fait le projet d’implanter un HINTERLAND de 150 hectares (base arrière du Port de Sète : base logistique et lieux de stockage) sur la commune de Poussan aux lieux-dits « Les Condamines « et « La Plaine ». Terres agricoles de très bonne qualité, près de l’étang de Thau.
http://www.petitionpublique.fr/PeticaoVer.aspx?pi=P2011N10710
http://collectifnonhinterland.over-blog.com
Pézenas : Centre commercial / mall project

Zone commerciale de Bonneterre, 30 ha sur des vignes et autres cultures.
http://www.bienvivrepezenas.com
http://transports.blog.lemonde.fr/2012/09/24/la-ville-qui-ne-voulait-pas-mourir/

Castres-Toulouse : Autoroute / highway project
61 km de l’autoroute A680 sur les terres considérées comme les plus fertiles de Tarn. 150 exploitations fragilisées ou condamnées, 2 ZNIEFF et une réserve régionale impactées. Refus des trois régions concernées.
rn126.free.fr
https://www.facebook.com/collectifcontrelautoroute.castrestoulouse
http://lauragais-nature.eu/WPLN/?s=autoroute
http://collectifrn126.sitego.fr/
Plaisance-du-Touch – Plateau de La Ménude : Projet de centre commercial / mall project
Méga-centre commercial Les Portes de Gascogne. 56 ha sur 400 ha de ZAC. http://www.gardaremlamenude.com
Fontiers-Cabardès : “Unité touristique nouvelle”
Un golf, 300 résidences, un héliport, dans un commune de…300 habitants. Retoqué en 2011, redéposé en 2012. 240 ha sur des terres en majorité agricoles.

http://languedoc-roussillon.france3.fr/2012/10/10/la-guerre-du-golf-de-fontiers-cabardes-est-declaree-en-montagne-noire-audoise-118749.html

LGV Provence / High speed train Provence
Le projet est actuellement sous étude. Plusieurs tracés possibles / several alternative routes.
http://cote-d-azur.france3.fr/2013/06/15/la-future-lgv-paca-pourrait-etre-en-partie-abandonnee-270839.html
http://www.nonlgvpaca.fr/
official site / site officiel :
http://www.lgvpaca.fr
corse:
forages en méditerranée / oil drilling in deep water

La ZAD rencontre les habitants

Ce jour, samedi 3 août, les Zadistes de Blanchefort vont à la rencontre des habitants de Rennes les Bains. Afin de dissiper les malentendus, nous invitons à 14 h sur la place des Deux Rennes toutes personnes souhaitant nous poser des questions !

Appel à la vigilance : pour assurer le bon déroulement de l’évènement, photos et vidéos ne seront pas de trop. Rappelons que les rassemblements de plus de 3 personnes sont interdits sur le territoire français…

Des militants violentés, menacés et expulsés du festival Emmaus!!

L’Abbé Pierre doit s’être retourné dans sa tombe quand des militants de
différentes ZAD (Zone A Défendre) se sont vus expulser du festival de la
résistance d’Emmaus Lescar-Pau dont le thème était le “bien vivre”.

Mé Keski zon donk fé ssé sacré zadiste san foi ni loi pour se faire foutre
a la porte d’Emmaus?

Une barricade à l’entrée? Des cocktails molotov sur la scène? Un sabotage
de sono? Un scandale sur le prix des entrées (5% environ du salaire d’un
compagnon pour la soirée, 7% pour le pass 2 jours)
Bon alors quoi?!…
Une prise d’otage? Un attentat patissier? Un méchoui de chien à Punk? Une
prière publique à la très sainte église de la consommation?!…
Que néni!!!…

Ils se sont fait violenter et ont demandés des explications au grand chef
Mogul, grand prêtre de la loge compagnonique de Lescar M. Germain SAHRY
dont la citation préférée est celle de Alphonse ALLAIS
“Il faut prendre l’argent où il se trouve c’est-à-dire chez les pauvres,
bon d’accord ils n’ont pas beaucoup d’argent mais il y a beaucoup de
pauvres”.
Si ce n’est pas de l’humour noir ça? Faire de la tune en faisant
travailler les pauvres et en les prenant pour des cons en prime!)

Les faits:
Faisons un tour dans les différentes ZAD un groupe de militants se rend au
festoche de résistance d’Emmaus où ils sont invités et retrouvent d’autres
militants et occupants contre les grands projets inutiles.
Chacun s’installe tranquille. Camion, flex yourte, sérigraphie zadiste
d’un côté, tipi ouvert et boissons sans alcool gratuites de l’autre côté,
infokiosk partout, ZAD partout!

L’ambiance est bonne enfant sous le chill out militant quand à 2h du matin
le service d’ordre encercle le tipi ouvert et exige “que tout le monde
dégage, personne sur le site”
Passée la surprise les militants rappellent l’accord qui leur permet de
rester dormir sous la structure pour la surveiller.
Les “autres” sont priés (assez vertement ayant payé l’entrée 20€) de
“dégager”! Et pas un seul merci…

Alors qu’un militant s’inquiète du sort d’une personne déjà “endormie” sur
le chill out (plutôt éméchée par l’alcool vendu par Emmaus) sans endroit
ni matériel pour dormir, il lui est répondu qu’Emmaus n’est pas là pour
fournir à dormir à tout le monde et “qu’ils n’ont qu’à être autonome”…

(Ils veulent dire anarcho-autonome peut-être? ;))

Bien qu’il leur soit précisé que la demande ne concerne qu’une seule
personne, la réponse reste la même au mépris de la sécurité de cette
personne et de la responsabilité d’Emmaus dealer d’alcool.

Au final les Emmaus “acceptent” que les militants prennent eux-même soin
de la personne et lui garantisse une nuit au chaud, au calme, abritée de
la pluie ambiante et en sécurité…

Alors que deux militantes partent chercher les couvertures et nécessaire
pour la nuit, un militant reste au côté de la personne endormie et
surveille la structure.

Quelques minutes plus tard des cris déchirent la nuit: “Au secours, à
l’aide”.
Un court silence pendant lequel le militant hésite: abandonner la
structure et la personne seule pour…? La sécurité doit gérer
normalement… Puis “aidez-moi! Quelqu’un!”
Le militant court alors vers les cris et le lieu de l’agression où il
s’apperçoit que c’est sa camarade militante qui s’est faite agressée par
un compagnon d’Emmaus assurant le service de sécurité et une jeune femme.
Les cris rauques du militant perturbent l’agresseur qui lâche la victime.

Comprenant rapidement qu’il a affaire à des personnes sans formation à la
sécurité et probablement éméchées le militant coupe court à toutes
discussions immédiates avec les agresseurs stipulant qu’au petit jour
viendrait le mo^ment de régler cette histoire avec toutes les personnes
concernées et notamment la hiérarchie.

Aux premières heures du jour les militants font savoir qu’ils sollicitent
un entretien avec le responsable et la personne ayant commis les violences
physiques afin de tirer cette affaire au clair et prendre les mesures
nécessaires pour que cela ne puisse se reproduire.

Que s’est-il passé??!

Après être sortie pour chercher les couchages, et alors qu’elle a bien
précisé aux personnes présentes à l’entrée qu’elle revenait dans une
10aine de minutes, la militante à été empêchée de rentrer sur le site par
un compagnon assurant la sécurité et une jeune femme qui sortait du site
en vélo à ce moment là.
Bien que la militante ait informé qu’elle était autorisée à dormir sous la
structure, et demandé au vigile de vérifier auprès de sa hiérarchie, rien
n’y fait! L’entrée reste interdite mais de plus le duo s’ingénue à
provoquer et humilier la militante qui patiente vaillamment sous la pluie
avec des couchages dans les bras qui mouillent!
Après une 10aine de minutes de patience et alors que le vigile refuse
toujours de contacter son supérieur, la militante informe qu’elle va se
mettre à l’abri de la pluie sous la structure à 50m de là et que si besoin
la hiérarchie pourra l’y trouver.
Ceci dit elle rentre par l’entrée ouverte et dégagée. Le vigile la pousse
alors violemment contre la barrière qui bascule et dont le pied retombe
sur celui de la militante. Alors que la vigile continue de la pousser dans
tous les sens malgrè le fait qu’elle lui dise que son pied est coincé sous
la barrière et qu’il lui fait mal. Elle reçoit au passage un coup avec la
lampe torche. Alors qu’elle dit au vigile qu’il la frappe et qu’il lui
fait mal celui-ci redouble de violence et de force se qui pousse la
victime à hurler à l’aide… Vous connaissez la suite.

Vous connaissez aussi la double peine?
Parce que l’affaire ne s’arrête malheureusement pas là: le lendemain matin
dès l’arrivée sur le site des premiers compagnoins d’Emmaus, les militants
exigent d’avoir un entretien public avec la direction et l’auteur des
violences et ce avant midi afin de garantir que de telles choses ne se
reproduisent plus le soir même! Et ça, apparemment doit être un crime de
lèse-majesté car l’ambiance a de suite changée: une petite milice spéciale
s’est postée aux abords du tipi, exerçant un contrôle et une surveillance
continue des “mauvais zadistes”, les suivant même dans leurs déplacements
sur le site.
Continuant malgrè tout à exiger une entrevue publique, les militants ont
dû subir différentes humiliations (refus soudain d’accès à l’eau potable
au même point que la veille pour aller chercher de l’eau à l’autre bout du
village associatif (où la veille ce point d’eau n’était pas potable!),
refus de laisser récupérer un vieux carton pour ranger leurs affaires,
refus de leur vendre un morceau de fromage , gifle, menace de leur “faire
bouffer leur caméra” (en effet les militants ont utilisés la vidéo comme
moyen d’auto-défense face aux agressions et menaces)

Au cours de l’aprés-midi (et alors qu’aucune entrevue n’a eu lieu entre
les protagonistes) Môssieur Germain accoste un militant sans témoin
direct, sous pretexte de le féliciter de son intervention au cours de la
conférnce des sans terre espagnols au cours de laquelle il a
symboliquement brûler un billet de banque en signe de désobéissance
civile.

Lorsque le militant rappelle l’impératif d’une entrevue, le directeur pète
les plombs et menace directement le militant de représailles physiques, ne
cessant que lorsque le militant appelle à la ronde pour avoir des témoins.
Germain tente alors de jouer la division prétendant que les autres
militants ne soutiennent pas l’action. Alors que le militant accompagné
d’une caméra se rend auprès des autres militants comme le demande Môssieur
Germain, celui-ci voyant la solidarité, s’eclipse pour ne revenir qu’une
dizaine de minutes plus tard. Devant l’insistance à demander une entrevue
publique avec l’auteur des faits la seule réponse fût: “si vous n’êtes pas
contents vous dégagez!”

Et à partir de ce moment là la pression a été croissante pour pousser les
militants à partir avec menaces d’utiliser les services de sécurité. Après
avoir pris le temps d’informer le reste du village associatif et de
démonter les structures les militants sont partis laissant un grand vide
dans le village “dixit les festivaliers”.

Une plainte à été déposée contre Monsieur Germain SAHRY auprès du
procureur pour voie de fait, violence et menaces en bande organisée, non
assistance à personne en danger, mise en danger de la vie d’autrui par
négligence, pression psychologique et harcélement, discrimination, non
dénonciation de l’auteur des faits.

La participation à la lutte ne se juge pas sur les discours mais sur les
actions et l’intégrité de celles et ceux qui les mènent!

ACTION POUR LE VIVANT

IMG00724-20130731-1004
MERCREDI C’EST LE JOUR DES ENFANTS!
ET C’EST BIEN EN PENSANT A EUX QU’ON A FAIT L’ACTION AUJOURD’HUI
31 JUILLET
IMG00719-20130731-1003

Hier des copains de la ZAD reviennent de Limoux et voient des agents du conseil général épandre un produit qui semble toxique au regard de la combinaison et du masque à gaz qu’ils portent pour le faire. Mais comme on n’aime pas faire de supposition les copains vont demander aux agents “kezako ce produit?!” Mais les agents ne savent pas, ou ne veulent pas répondre…
Et comme on ne se contente jamais du peu ou du pas on est revenu à une douzaine aujourd’hui pour leur demander d’arrêter d’épandre (ce qu’ils ont fait), de répondre à nos questions (ce qu’ils n’ont pas su faire) alors on a attendu les “grands manitou des bureaux qui savent” puisque les hommes de terrain ne savent pas!

On n’a pas été déçu!

La délégation des communicants du conseil général est venu nous communiquer
La délégation des “donneurs d’ordre” (dixit les hommes de terrain) est venue nous donner des ordres (on a beaucoup aimé!) et surtout nous menacer (le tout filmé et sous l’œil des gendarmes dont un a confirmé “que cela avait été dit (les menaces de l’élu du Conseil Général Môssieur ORTHALA!!!)

Et oui les pauvres ils n’ont pas l’habitude qu’on leur résiste et qu’on demande des comptes mais ils devraient se rappeler du slogan des indignés espagnols “sin trabajo, sin casa, sin miedo (sans travail, sans maison, sans peur!)”
Nous n’avons pas peur d’eux car nous n’avons rien à perdre mais tout à gagner en agissant pour le vivant et les générations futures!
Nous n’agissons pas seulement pour nous mais pour nous TOUS!

Pendant que les curistes de Rennes les Bains signent une pétition contre nous car ils en sont encore à nous taxer des marginaux, fainéants (et surement bruyants et sales, sinon ça manquerait au tableau!) nous on se lève à 7h du mat’ pour aller empêcher une pollution de rivière…

IMG00718-20130731-1002

Nous sommes ici pour le vivant, pour la biodiversité et sa préservation.
Nous ne sommes pas des déjantés en redescente de prod’, ni des teufeurs en recherche de nature pour poser du son, encore moins des mystico-perchés, nous sommes la Nature qui se défend! Et nous nous défendrons contre tous les projets inutiles qui amènent la destruction, l’exploitation, car nous défendons la Vie et le vivant pour nos enfants et les générations futures

pratique/accés

Par train :

Gare de Carcassonne puis micheline ou car jusqu’à Couiza. A Couiza, taxi (8 km de Rennes-les-Bains) ou stop ça marche bien 😉

couchsurfing:http://www.couchsurfing.org/search/in/city/6221624/mode/L

Par route :

De Perpignan, prendre direction Quillan, Couiza puis Rennes-les-Bains.

De Carcassonne, prendre direction limoux, Couiza, Rennes-les-Bains.

Source Sainte Madeleine

Depuis Rennes les Bains, prendre la direction de Bugarach. Le sentier menant à la fontaine débute environ 100 mètres après le croisement pour Sougraine, sur la gauche de la route.

Coordonnées GPS

42 N 54.420

02 E 19.168

Altitude 310 mètres

Fontaine des Amours

Depuis Rennes les Bains, prendre la direction de Sougraine. Après avoir passé le premier pont au niveau du croisement en direction de Sougraine, vous traverserez un deuxième pont. Le sentier part sur la droite de la route juste après un parapet après que la route ait pénétré dans la forêt.

Coordonnées GPS

42 N 54.367

02 E 19.702

Altitude 313 mètres

Fontaine salée

De Rennes les Bains allez à Sougraine, puis continuez en direction de Fourtou. Après le hameau des Clamencis, la route fera un virage en épingle à cheveux en traversant un pont. Le chemin menant à la fontaine salée démarre juste après sur la droite. Suivre le chemin jusqu’au petit parking d’où démarre le sentier fléché.

Coordonnées GPS

42 N 53.554

02 E 23.984

Altitude 696 mètres